Laminoir

Four de réchauffage

Les billettes (froides ou chaudes) sont placées dans le four de réchauffage pour atteindre une température homogène de 1100°C permettant le laminage à chaud.
Le four a une puissance de 39MW et est alimenté au gaz naturel. Des bras pousseurs déplacent progressivement les billettes dans le four, ce qui permet une utilisation en continu et régulière.

Laminage

Les billettes sortant du four sont engagées dans un dégrossisseur puis dans des cages de laminage. Selon le diamètre final désiré (8, 10, 12 ou 14 mm), de 8 à 14 cages sont utilisées. Les cages servent à réduire progressivement le diamètre de barre afin d’atteindre le diamètre voulu.

La présence d’une doubleuse (barre coupée en 2 dans le sens de la longueur) permet d’obtenir 2 lignes de fabrication. Les barres passent ensuite dans les cages du finisseur où va être marquée l’empreinte de la barre, appelée verrou. Ce marquage est spécifique au site ITON-SEINE et assure à la barre une traçabilité permanente.
La barre est ensuite refroidie brutalement au niveau du TEMPCORE. Ce procédé, par aspersion d’eau sous pression, permet d’obtenir les caractéristiques mécaniques en fonction des qualités souhaitées.
Des cisailles viennent couper ensuite la barre en vue de la déposer sur la table de refroidissement. Cette première mise à longueur est multiple de la longueur exigée par le client.

Les barres sont ensuite transférées vers la zone de mise en longueur et de mise en fardeaux.

Dans cette zone, une cisaille statique permet la mise à longueur définitive des ronds d’après le cahier des charges du client (6 à 18 m).

Les ronds à béton sont ensuite réunis en fardeaux de 1,5 à 2,5 tonnes environ. Ils sont identifiés à l’aide d’une étiquette munie d’un code barre puis stockés selon leur qualité dans les halls d’expédition.

accueil emploi email