Histoire

1916 Après avoir acquis un terrain de quelques hectares à Bonnières, au bord de la Seine, l'industriel Louis PIRET commence en février 1916 à travailler l'acier en paquet pour l'armée.

1918 L'établissement devient Usines Métallurgiques de Saint-Eloi.

1956 Mis au point un processus de relaminage des rails déclassés par les chemins de fer français, pour produire du fer rond nervuré à haute adhérence pour béton armé. Le produit s'impose progressivement sur le marché français et à l'étranger avec le nom CRELOI (1957).

1973 En raison de la diminution progressive des rails à relaminer, certains producteurs français et la Compagnie Française des Ferrailles (CFF) décident d'adopter le modèle des mini-aciéries italiennes et d'alimenter le laminoir en acier produit au four électrique. Ils créent la société Iton Seine et construisent une aciérie électrique, juste à coté du laminoir. La première coluée en four électrique a lieu en novembre 1973.

1976 En février 1976, le groupe RIVA reprend la majorité du capital d'Iton Seine, absorbe les Usines de Saint-Eloi et poursuit l'activité de l'aciérie et du laminoir avec 225 employés.

Par la suite, les innovations technologiques (four de réchauffage, laminoir en ligne...) mise en place à Iton Seine permettent d'augmenter considérablement la production, aussi bien d'acier que de barres pour béton armé, qui triple au cours des quinze années suivants.

accueil emploi email